mercredi 21 octobre 2015

Les filles au chocolat 5.5 : Coeur sucré de Cathy Cassidy




Cœur sucré
Cathy Cassidy
Editions Nathan
Série Les filles au chocolat
Genre Jeunesse Chick-Lit
Pages 144
Synopsis
L'étoile de la Saint-Valentin. L'anniversaire de Summer et la Saint-Valentin (qui tombent le même jour) approchent à grands pas. Tommy est bien décidé à offrir quelque chose de spécial à Summer, quelque chose qui lui montre combien il tient à elle et surtout... qui lui redonne goût à la danse et à la vie. - Pas de deux. C'est la rentrée et Jodie, la meilleure amie de Summer, va intégrer la Rochelle Academy, l'une des meilleures écoles de danse d'Europe ! Elle devrait être aux anges. Mais la peur et la culpabilité la submergent : si Summer n'avait pas été malade, c'est elle qui serait rentrée à la Rochelle Academy. Jodie n'est que sa remplaçante, un second choix. Comment pourrait-elle être à la hauteur ?

Mon avis
Le mot d'ordre dans cette chronique sera mignon

Cette été, je m’étais lancé dans le challenge de poursuivre mes série, trilogies, sagas. Je suis d’ailleurs contente parce que j’ai bien avancé dans tout ça. Je reviens encore avec une chronique en retard. Il m’en reste trois et après fini le retard.

Comme vous le savez sûrement, ce livre regroupe deux petites histoires, deux nouvelles. L’un avec Tommy et l’autre avec Jodis. Je les ai appréciées les deux. Ce n’est pas comme le tome 3.5 que je trouve vraiment le bienvenu parce qu’on en apprend vraiment plus sur Shay. Là, c’est juste deux petites mais très belles histoires.

J’aimerais revenir sur un point dont j’ai parlé, il me semble, dans ma chronique sur Cœur Coco peut-être bien aussi sur Cœur Vanille. Cathy Cassidy nous met des garçons dans chaque tome. J’ai l’impression du coup qu’une fille ne peut pas vivre, être bien sans un garçon… Voila une chose.

Pour en revenir sur Tommy et Jodis, je les ai trouvés mignons, attachants et touchants.  On voit qu’ils ont quand même peur de faire mal ou souffrir Summer. Mais ils sont là tous les deux pour son bien.

Je dirais que vous n’êtes pas obligé de lire ce livre sur comprendre l’histoire de cette série. Par contre moi je vous le conseille. C’est deux histoires sont trop mignonnes et comme toujours fraîche grâce à l’écriture de Cathy Cassidy 

Ma note est de 19 sur 20

A vendredi

Les archives d'une lectrice


mardi 20 octobre 2015

Kaleb 1 de Myra Eljundir


Kaleb 
Myra Eljundir
Editions Robert Laffont
Collection R
Trilogie Kaleb
442 pages
Genre Jeunesse Fantastique

Synopsis
C’est si bon d’être mauvais…

SAISON 1.

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.

Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?



Mon avis
Des émotions transmises par l'écriture


Voila, aujourd'hui, je vous reviens. Je me suis organiser et normalement tout devrait rouler. En premier lieu, je vais commencer par vous chroniquer tous les livres que j'ai lu. Je commence donc avec Kaleb.

Dans un premier temps, je vous ai dit que ça devenait trop glauque pour moi. Alors je l'ai arrêté un moment. Le temps de lire, je crois Mensonges et Pour toujours nous. J'ai repris ma lecture une ou deux semaines plus tard.


Un ami à moi, l'a aussi lu. On l'avait acheté ensemble. On comptait le lire ensemble. Mais il a commencé tout seul, il m'a rien dit. D'après ce que j'ai compris, il n'a pas dévoré les livres. Il les a engloutis (plus vite lu que dévorer peut l'être).

Je vais décortiquer mon opinion maintenant et avec vous.

Je vais être très franche avec vous. Je ne sais pas si j'ai aimé. Je ne sais pas si j'ai détesté. J'ai fini le livre donc on peut dire que j'ai aimé. En le refermant, je me ne suis pas dit :" Whoua, c'était trop bien" ou "Je veux la suite". Ça été plus :" OK, c'est fini". Je vais décortiquer mon opinion maintenant et avec vous.

Premier point et pas des moindres, j'ai aimé la mythologie, la construction de l'énigme, l'univers qu'à créer Myra Eljundir. Je ne sais absolument pas où elle est allée chercher tout ça. C'est vraiment très original. En tout cas, moi je n'ai jamais lu quelque chose de pareille.

Ensuite, les personnages. Je les ai trouvé tous assez atypiques. Kaleb n'est pas juste le Bad Boy qu'on pourrait penser qu'il est. J'ai pas aimé la relation qu'il a avec son père. Une relation sans le moindre respect. Je pourrait même pas dire s'il aime son père. J'ai aussi trouvé qu'il manquait de compassion. Oui toutes les choses qu'il lui arrive, ce n'est pas joyeux mais c'est pas un raison pour être sans compassion. Son don, qu'il ne comprend pas, est à l'origine de beaucoup de problèmes et de son comportement. J'espère que dans les tomes suivants, ce sera encore mieux expliqué et qu'on aura des réponses à nos questions sur tout ça.

J'aimerais juste revenir sur son père. Son papa lui ne veut que le protéger. Lui inculper une bonne éducation et de bonnes valeurs. Malheureusement, il est veuf et n'arrive pas à contrôler Kaleb. Cette homme a l'air de quelqu'un de vraiment bien. Je croise les doigts pour qu'il ne meure pas. On sait jamais.

Il reste deux autres personnages importants mais je vais rien vous dire sur eux. J'aimerais que vous soyez surpris dans ce livre. Comme moi je l'ai été. Une révélation m'a beaucoup étonné je m'y attendais pas et une autre je l'ai vu venir

Un dernier grand point positive, l'écriture. J'ai adoré l'écriture, les mots choisis, les tournures de phrases. Je me souviens d'une passage très précise où j'ai ressenti les mêmes émotions que Kaleb. 

J'étais assise dans le train, tranquille. A ce moment de la lecture, Kaleb était très en colère. Moi-même, j'ai commencé à me sentir mal, en colère mais contre je ne sais pas quoi. J'avais chaud et envie d'exploser ma colère sur quelqu'un. Alors j'ai refermé le livre et respiré tranquillement et calmement. Myra Eljundir m'a fait passer les émotions de Kaleb à travers ses mots. C'était magique et ça fait un peu peur aussi.

J'en arrive à la conclusion que j'ai aimé ce livre. Pour l'écriture, les questions qu'il me reste, la mythologie, l'intrigue.



Ma note est de 16 sur 20



On se retrouve mercredi pour une autre chronique


Les archives d'une lectrice


jeudi 1 octobre 2015

Quelques petites infos ...

Salut tout le monde. Voila, je pense que vous remarquez que je poste pas si souvent qu'avant. J'ai du mal à vous faire mes chroniques. J'arrive pas prendre le temps qu'il me faut pour ça. Je vais vous ressortir comme tout le monde les excuses classiques. L'école, le boulot, le besoin de sommeil, les devoirs.

Comment va se passer la suite ? Et ben comme ça. Deux articles pour semaine à partir du 19 octobre. Il n'y aura pas d'article avant ce jour.

J'ai une masse d'idées et beaucoup d'avis à rattraper J'espère que vous comprendrez. Si non tant pis pour vous.

Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures...


Les archives d'une lectrice