mercredi 20 janvier 2016

Maeve Regan 1 : Rage de dents de Marika Gallman

Rage de dents
Marika Gallman
Editions Milady
Série Maeve Regan
397 pages
Genre Bit-Lit

Synopsis
Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre.
Mais là, depuis un moment, rien ne va plus.
Le type sexy qui me draguait a rendu son déjeuner quand on a voulu concrétiser.
J’ai cassé le nez du copain de ma meilleure amie, et elle ne l’a pas très bien pris. Lui non plus, d’ailleurs.
Ensuite, je me suis mise à faire des cauchemars.
Et tout ça, c’était avant qu'une bande de vampires décide de redécorer mon appart et qu’un colosse me kidnappe.
Quand je vous dis que ce n’est pas ma semaine…

Mon avis

Mon premier Bit-Lit, une réussite


J'ai constitué trois Book Jar cette année. Les reliques de la PAL, les série et une jar contenant des critères tel que lire un classique, etc. Pour janvier j'ai tiré comme série Maeve Regan. Je l'ai lu, ça m'a pris un peu plus d'une semaine. J'ai eu un peu du mal à me mettre dedans. Comme dit plus haut, c'est une réussite, j'ai beaucoup aimé.


Pour commencer, j'aimerais souligner que l'auteure est suisse. Une des raisons qui me l'a fait lire est celle-là, et en lisant le synopsis la première fois, j'ai ri. Oui ça m'a fait rire. Du coup, il est passé dans ma PAL. C'est seulement au mois de mai que je me l'achète, lors du Salon du livre et de la presse à Genève. D'ailleurs j'espère que Marika Gallman y sera comme l'année dernière. Voila pour les explications.


La première question, que je me posais en débutant ma lecture, était le lieu. Oui Marika ne nous donne pas de lieu précis pour l'histoire. Par ma part, par le fait qu'elle est suisses, je me suis imaginé Lausanne, ville suisse romande. Elle colle par son côté ville universitaire et ville pour faire la fête.


A "Lausanne", on y rencontre Maeve Regan et son fort caractère. Une vraie tête-brûlée. Cette fille, c'est quelque chose. Si vous connaissez Rose Hathaway dans Vampire Academy, ben c'est ça mais en plus adulte et dans un monde plus réel. Pour un premier tome, on apprend à la connaître quand même pas mal. J'espère pouvoir me plonger encore plus dans les abysses de sa tête par la suite.


Lukas, le personnage que rencontre Maeve après quelques aventures, a un caractère plutôt d'emmerdeur et pourtant irrésistible. Je me vous cacherais pas mon léger béguin pour lui.


Pour la mythologie du roman, Marika a créé quelque chose à partir de deux mélanges. De la "sorcellerie" et des vampires. Oui, je mets le mot sorcellerie entre guillemets parce que je ne suis pas sûre que ce soit la terme. Le sujet n'est pas encore assez développé, dans ce premier tome. Donc c'est normal, on n'apprend pas beaucoup de choses sur la mythologie créée.


J'aimerais juste encore revenir sur la fin, que j'ai aimé (petit précision au passage). Le choix que l'auteure fait faire à Maeve va nous réserver des belles histoires, j'en suis sûre. Mais par contre j'espère qu'elle ne va pas oublier les personnages de ce premier tome.




Je reviens pour un nouvel article, vendredi de sûr.


Les archives d'une lectrice




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire